Côte d'azur, France
+33(0)6 66 94 67 58
info@magaliroby.com

EN FINIR AVEC LA PÉRIOSTITE TIBIALE

Mouvement, Santé et Performance pour tous

EN FINIR AVEC LA PÉRIOSTITE TIBIALE

automassages magali roby

EN FINIR AVEC LA PÉRIOSTITE TIBIALE

LA « SOLUTION AUTOMASSAGES »

POUR SOULAGER ET ÉLIMINER VOS DOULEURS

Chers sportifs, chers coureurs,

Je suis certaine que vous avez déjà entendu parler de la périostite soit parce que vous avez été vous-même touché, soit parce qu’un des vos amis/collègues d’activité sportive s’est déjà plaint de cette douleur située au niveau de jambe.

Je veux vous partager les gestes simples et faciles à exécuter pour  en finir avec la périostite. Des routines qui vont vous permettre de soulager voire d’éliminer les douleurs et surtout de prévenir la réapparition de celle-ci.

Mais avant faisons un point sur les caractéristiques de cette inflammation.

QU’EST-CE QUE LA PÉRIOSTITE TIBIALE ?

Comme son nom l’indique, c’est une INFLAMMATION DU PÉRIOSTE. Comme la plupart des symptômes se terminant en « ITE », il s’agit d’une inflammation donc d’un traumatisme lié à une sur-utilisation de la zone en souffrance, douloureuse. Elle se situe au niveau de la jambe sur la région du tibia. Nos os sont recouverts d’une membrane de tissu conjonctif qu’on appelle le périoste. Cette membrane peut tendre à se décoller à force de sollicitation exagérée.

   

LES SYMPTÔMES DE LA PÉRIOSTITE TIBIALE

La douleur peut être localisée sur l’avant de la région du tibia. Elle peut apparaître dès le début ou quelques minutes après le début de votre activité physique. La douleur plus ou moins intense en fonction de son niveau de gravité va probablement vous empêcher de continuer votre activité et je vous conseille même de stopper toute activité sportive qui va favoriser le déclenchement de cette douleur.

QUELLES ACTIVITÉS SPORTIVES NOUS EXPOSENT DAVANTAGE AUX PÉRIOSTITES ?

Toutes les activités à impact : Course à pieds, Tennis, Badminton, Sports Collectifs, le CROSSFIT avec les DU/SU (SAUT à la corde), des activités de type HIGH IMPACT comme l’on trouve dans les salles de Fitness et aussi la pratique du STEP.

Elle peut apparaître suite à une reprise d’activité mal préparée, à cause d’un sol trop dur tel que courir sur le bitume ou le tartan d’une piste d’athlé. Mais aussi à cause d’un mauvais chaussage ou plutôt d’un chaussage pas adapté à votre foulée, et/ou votre poids. En effet, une semelle trop dynamique sur l’avant de la chaussure peut  générer ce type de douleur.

Pas de stress amis sportifs, chaque problème a sa solution et je vous incite à tester ces automassages qui vont vous redonner goût à l’entraînement.

POURQUOI LES AUTOMASSAGES VONT SOULAGER LES DOULEURS ?

Dans un prochain article je vous parlerai davantage de l’importance des fascias dans l’approche globale de votre santé. Mais là est la clé de cette magie. Lorsque vous pratiquez des automassages, vous agissez sur vos fascias en premier lieu. Très bonne nouvelle : Nos fascias recouvrant nos muscles, tendons, articulations, organes… sont 10 plus connectés à notre SYSTÈME NERVEUX CENTRAL (notre cerveau) et donc notre centre de la douleur que les muscles eux-mêmes.

Les automassages vont ramener de la mobilité entre les tissus. Lors de la pratique des automassages vous générer à nouveau du mouvement entre les fibres de collagènes pour ainsi diminuer les adhérences des fibres les unes aux autres.

PRÉVENIR LA PÉRIOSTITE TIBIALE 

Les automassages apparaissent comme une vraie solution à la prévention des blessures et autres inflammations. Pratiquer le relâchement musculaire sur la région du jambier antérieur avant votre entraînement si vous êtes sujet à ce type de douleur sera alors nécessaire pour préparer le terrain et diminuer le stress généré par les impacts au sol. Intégrez-les dans votre routine d’échauffement au sol par exemple, ça ne vous prendra que quelques minutes et vous sauvera certainement votre séance.

MES CONSEILS D’AUTOMASSAGES POUR LIMITER SON APPARITION ET/OU SOULAGER VOS DOULEURS

  • Avec un BÂTON DE MASSAGE : La version ultra simplifiée de l’automassage mais aussi pour les âmes sensibles qui ont du mal à gérer leur seuil de douleur. Très simplement en position assise au sol ou sur un banc. Tel un rouleau à pâtisserie, utiliser votre bâton de massage sur toute la longueur de la face avant de votre jambe, là ou vous situez votre douleur. Lorsque vous identifiez la zone de douleur, faire des frictions croisées. Il s’agit de maintenir le bâton de massage en pression contre la jambe et de faire pivoter le bâton de massage sur la zone douloureuse afin de générer du mouvements au niveau de vos fibres. Toujours répéter 2 fois pour vous assurer une complète couverture de la zone.

  • Avec un ROULEAU DE MASSAGE: La position est de s’installer directement au sol en appui sur les mains. Positionner une jambe fléchie sur le rouleau de massage, la rotule se situant en avant du rouleau pour ne pas avoir à rouler dessus.
    1. Phase de « ROLLING » (ROULAGE) : 4 répétitions – « Rouler » sur toute la longueur de la bande musculaire sans action au niveau du pied.
    2. Phase de « CROSSFRICTION » (FRICTIONS CROISÉES) :  Le rouleau étant stable au sol, vous allez pivoter votre jambe en maintenant l’appui et la pression de votre propre poids de corps. Certainement la partie la plus « délicate » en terme de sensation si vous avez une inflammation douloureuse donc à vous de gérer votre propre seuil de douleur.
    3. Toujours avec votre rouleau je vous prose cette fois de mobiliser votre pied en faisant des grands mouvements de flexion/extension de votre pied 4 ou 5 fois.

  • Avec une BALLE DE MASSAGE : Cela nécessite un peu plus d’approche musculaire pour éviter les erreurs mais rassurez-vous cela reste aussi très simple à exécuter. Vous pouvez ainsi vous allonger sur le dos avec une jambe fléchie sur la poitrine et travailler avec une balle de massage que vous allez situer sur la zone tibiale. Un peu comme si vous pressiez un citron, en maintenant la pression vers votre corps. Faire pivoter votre balle 4 ou 5 fois. Puis faire des mouvements de flexion/extension de votre pieds en essayant de cibler la zone la plus douloureuse de votre inflammation.

PUIS-JE PRATIQUER CES AUTOMASSAGES MÊME EN CAS DE DOULEURS ?

Oui ! Mais n’oubliez pas que votre SEUIL DE DOULEUR reste un point de repère pour vous permettre de gérer la pression plus ou moins élevée de l’automassage. Si la douleur est insupportable alors certainement les lésions et l’inflammation sont trop importantes. Respectez-vous d’abord ! Inutile d’amplifier votre douleur. Dans ce cas je vous suggère d’utiliser simplement le BÂTON DE MASSAGE car vous aurez une meilleure gestion de la pression que vous allez appliquer sur votre jambe.

 

Retrouvez le plaisir de courir grâce aux automassages.

automassages magali roby

Partagez cet article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *